Les expressions du Chat….

Ma mère était dans la cuisine. Elle me demanda de venir. Agacé, j’ai abandonné les pages d’un livre qui me tenait prisonnier depuis son premier chapitre. J’ai jeté un coup d’œil en direction de la cuisine et mon regard s’attarda sur la porte fenêtre qui séparait la salle à manger des fourneaux. Quatre carreaux de verre laissaient passer, entre les deux pièces, la lumière que filtrait un rideau incongru. Et soudain, une image a surgi des tréfonds de ma mémoire : celle d’un chaton comme punaisé sur ce rideau. Il se tenait plaquer contre la vitre, les quatre pattes écartées, les griffes plantées dans le rideau. L’image était saugrenue, presque ridicule. Ce chaton devenu grand est mort un 11 novembre d’une année que j’ai oubliée. Difficile d’effacer le jour de sa mort. Chaque année une commémoration me rappelle que ce jour est celui du départ de mon chat, de notre chat. Je pense qu’il n’est plus parmi nous depuis cinq ou six ans. Ma mère très attachée à cet animal a vécu sa mort avec peine. Parfois, quand elle me parle de ce chat, elle me parle de son ami. Il est vrai ce chat était particulièrement intelligent. Il semblait deviner les intentions de ma mère, le jour et l’heure de mon arrivée au domicile familial. Il aimait être admiré, caressé, cajolé. Il a été mon premier modèle vivant et coopératif pour des portraits. J’aimais tant faire des photos que parfois je me disais qu’il aimait poser, singulière façon de justifier les centaines de photos prises avec son accord, ou à son insu, pendant qu’il dormait et peut être rêvait.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce n’était pas un chat de race. Il appartenait à cette catégorie pléthorique des chats de gouttière. Ma mère lui avait donné pour nom Bambi. Bambi avait son caractère et ce caractère se manifestait sur sa bouille. Mon chat était expressif. Chasseur, bayeur, intrigué, dominateur, sur ses gardes ou satisfait de son quotidien. Je le voyais de multiples façons. Il n’était pas un mais plusieurs.

Cette sélection de photographies, hautes en couleur et rehaussées de formes géométriques pour la plupart colorées, rend hommage à ce bel animal tour à tour félin et « humain » ou tout simplement vivant et expressif. Admirez le, il a vécu pleinement, intensément et savait profiter de la chaleur du soleil et de la fraîcheur de l’herbe dans laquelle il roulait son corps pour son plus grand plaisir ! Avec lui, quelques compagnons de route, plus ou moins disparus, plus ou moins abandonnés à un destin de chats des villes, à la merci des voitures, des poisons, des méchants qui aiment leur faire du mal et des généreux qui leur donnent un peu d’hospitalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s