GOUTTES d’eau sur une vitre….

Février, mois des pluies légères….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je suis assis dans un confortable siège, dans une pièce de ma maison située en partie sous les combles. En quelques secondes, des petits bangs surgissent dans le silence de ma rêverie. Je tourne la tête en direction de la fenêtre et je vois des myriades de gouttes d’eau sur la vitre. La surface plane du verre se transforme en une peau hérissée de petites cloques ou mieux, une peau recouverte d’un voile d’éclats de diamants et de pierres semi-précieuses. Le soleil, très vite, se glisse entre les nuages et déverse ses rayons sur les toits voisins, les chiens assis, les bardages de bois, les huisseries des fenêtres. Les nuages, sans doute affaiblis par cette « saignée d’eau », ont laissé une large trouée de ciel bleu au dessus des toits. Le monde extérieur est vu au travers de centaines de gouttes d’eau.

Je me lève et je me saisis de mon appareil photo. Je décide de garder une trace de cette création miroitante et scintillante de la nature sur la vitre de ma fenêtre. Je fais des plans plus ou moins rapprochés des gouttes d’eau ; je choisis des angles différents pour prendre les photos. Faire la netteté sur les gouttes d’eau, c’est plonger les arrières plans dans le flou. Tuiles, bardages, huisseries, vitres, ciel bleu deviennent des réserves de couleur qui par la grâce du flou constituent de beaux fonds, de beaux aplats, des écrins de matières indistinctes et colorées sur lesquels semblent s’être posées les centaines de gouttes d’eau qui sertissent la vitre de ma fenêtre. Magie des lois de l’optique, je perçois dans les gouttes d’eau l’image des maisons qui me font face, mais une image déformée et à l’envers… La netteté se fait sur certaines gouttes, d’autres basculent dans le flou comme les arrières plans. L’image semble vivante, ondulante et pour moi précieuse.

Une fois de plus, la nature a composé un beau spectacle. Les photos de cette exposition ont été prises en moins de 10 minutes. C’est une performance du ciel, des nuages, de l’eau, du soleil et des constructions de l’homme. Une fois de plus cette performance s’est jouée sans prévenir et gratuitement. Pas de cartons d’invitation, pas de spectateurs conviés. Seul le hasard tirait les ficelles de la grande scène de théâtre, et au bout d’un fil, j’étais la marionnette armée de son appareil photo et de son regard… J’ai complété ces prises de vue, par une seconde prise, en fin de journée, la pluie était de nouveau présente, la nuit tombait, les gouttes d’eau n’ont jamais autant ressemblé à des pierres semi précieuses….

Prenez plaisir à contempler ces éphémères tableaux qui rapidement n’ont plus été, et qui jamais plus, ne seront à l’identique. D’une certaine façon, ces centaines de gouttes d’eau ont donné un visage au temps qui passe sans arrêter sa marche, ces photos sont le visage du temps un matin et un soir de février.

Publicités

3 réflexions sur “GOUTTES d’eau sur une vitre….

  1. Pingback: GOUTTES d’eau sur une vitre…. | Les Lumières de la Pluie

    • Merci d’avoir été sous le charme des ces gouttes de pluie perlant la vitre de ma fenêtre. La pluie, l’orage, l’eau sont des élements merveilleux pour un photographe car chargés de poésie et des reflets du monde. J’ai visité le blog les lumières de la pluie, félicitations pour sa qualité et sa sensibilité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s