PLAGES du NORD

A marée basse, les plages du Nord sont d’immenses étendues de sable fin. Elles juxtaposent des surfaces sablonneuses, des bandes d’océan à des ciels changeants, traversés de nuages et percés d’azur. Ce sont des plages de contraste : le scintillant et le lumineux se mêlent à l’obscure et au ternes grisailles d’un deuil inattendu. Plages immenses sur lesquelles s’éparpillent une population familiale, adolescente, joueuse et populaire. Il y fait bon faire des châteaux de sable, s’y allonger, déguster une glace italienne… Une forme de bien vivre, de simplicité répond à l’épure des lignes d’horizon.

Les plages du Nord sont bordées de dunes accessibles ou protégées et raison de la flore et de la faune qu’elles recèlent. Les plages du Nord sont une constante invitation au tourisme, à l’oubli du travail, des villes et du temps cadencé par de multiples contraintes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ces plages déroulent leur langue de sable à l’infini et se moque des frontières. Le passage de la France à la Belgique défie les géomètres et cartographes. Nous sommes sur les rivages de la péninsule européenne. L’espace forme un grand tout, un ensemble cohérent. Au loin une arche monumentale abrite la statue géante de Léopold Ier. C’est bien la Belgique. La frontière est franchie et l’homme a du ériger un monument à la gloire de sa son passé, de sa nation, pour marquer son territoire national.

Les restaurants en bordure d’océan offrent des plats de circonstance : fruits de mer et poissons. La farniente enveloppe les corps et les esprits. Le bout des lèvres trempés dans un apéritif glacé, le touriste s’abandonne à la quiétude d’une journée ensoleillée. Nous sommes loin et près de chez nous. C’est le miracle du Nord-Pas-de-Calais : offrir un tel dépaysement en si peu de distance.

Bonne visite de ces plages superbes ! Les photos du diaporama ont été prises à Boulogne-sur-Mer, Dunkerque, Wimereux, Bray-les-Dunes, Le Panne et Ostende.

Publicités

Une réflexion sur “PLAGES du NORD

  1. Les plages du Nord, c’est aussi le goût salé de la mer et des frites, le bruit du roulement des vagues et des vélos pouet-pouet, l’odeur du poisson pas frais sur les quais de Boulogne, la vue de monstres d’acier, bateaux en tous genres naviguant au large et usines bien arrimées sur la côte, la sensation de lourdeur quand les nuages sont gris et bas et quand le serveur arrive avec les welshs, C’est la magie des plages du Nord : les cinq sens en même temps, et au final rien d’autre qu’une bande de sable où la ville se jette dans la mer, et où la mer entre dans la ville. Les plages du Nord me manquent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s